La conservation du martinet noir en ville de Sion - un projet de science participative

141209 nabu mauerseglerschwarm keta Le martinet noir (Apus apus) passe presque toute sa vie dans le ciel. Par ses cris stridents, il annonce le retour des beaux jours. Et ses rondes bruyantes dans les vieux quartiers nous rappellent les longues soirées estivales… Mais, ce magnifique volatile a désormais rejoint la trop longue Liste Rouge des oiseaux nicheurs de Suisse qui répertorie les espèces avicoles menacées de disparition.

Le martinet noir accompagne l’homme depuis des millénaires, ayant fait des bâtiments le milieu de substitution des falaises où il nichait autrefois. Toutefois, de nombreuses cavités, niches, fentes et fissures propices à la nidification disparaissent au fil des rénovations. Cette perte de sites de nidification a entrainé le recul des effectifs nicheurs du martinet noir observé ces dernières décennies.

L’objectif du projet de conservation du martinet noir en ville de Sion est de sensibiliser et informer les professionnels de la construction, architectes, propriétaires et maîtres d’ouvrage des exigences du martinet noir afin d’inverser la tendance actuelle de la diminution de ses effectifs. Les bases légales, les directives du Programme de Conservation des Oiseaux de l’Office Fédéral de l’Environnement  ainsi que le Concept pour la Sauvegarde des Oiseaux en Valais édité par le Canton, ont d’ores et déjà été élaborés. Les mettre en œuvre au niveau local assurerait la survie à long terme de cette magnifique espèce.

Comment y participer ? Le recensement des sites de nidification est primordial. A partir du mois de juin, une sortie par semaine sera organisée dans le but de répertorier les martinets - les détails concernant le lieu de rencontre, le jour et l’heure suivront. En dehors de ces sorties vous pouvez annoncer vos observations par e-mail à Juan Martinez Soriano, responsable du projet : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Chaque observation d’un site de nidification est précieuse!

Merci d’avance pour votre participation !

Photo: NABU