A l'école, les mains dans la terre

de Sophie Dorsaz - 16.09.2015 - Le Nouvelliste

Les enfants ont fait visiter à leurs parents et aux enseignants leur production maraîchère. Il y a les haricots de Lou. Les carottes, le cresson et les radis de Fabio. Et au milieu, une riche plantation d'herbes aromatiques.

A Botyre, sur un terrain de la commune d'Ayent, un jardin potager a vu le jour depuis ce printemps grâce à l'initiative de l'association Le Rougegorge. Mené par des passionnés de la nature de la région, le projet "Enfants du jardin" est destiné aux élèves des écoles d'Ayent. " Nous voulons que les enfants sachent d'où viennent les légumes qu'ils voient au magasin. Nous avons donc proposé de créer ce jardin partagé pour les sensibiliser à la nature et pour leur montrer le travail que cela implique ", explique Kerstin Karbe-Lauener, président de l'association Le Rougegorge.

82 1

Tous les degrés concernés

Le printemps dernier, 35 élèves de 2H ont ainsi entamé la préparation du terrain avant de planter les semences des quelque quinze espèces de légumes cultivés et de procéder à leur récolte. Le tout à raison d'un après-midi par semaine et par classe. Ces mêmes enfants, actuellement en 3H, ont présenté le fruit de leur travail à leurs parents et aux enseignants. Sarah, la maman de la petite Elisa découvre ainsi le lopin de terre entretenu par sa fille. " Elle était très enthousiasmée par ce projet. Elle nous a ramené des légumes à cuisiner et participe au travail de notre propre jardin maintenant. En plus, elle nous parlait de toutes les petites bêtes qu'elle rencontrait, ce qui montre qu'il y a une prise de conscience du biotope dans son ensemble. "

En accord avec le PER

Pour la directrice adjointe des écoles d'Ayent, Mirella Constantin, ce projet s'intègre parfaitement dans le Plan d'étude romand (PER) qui pousse les élèves à la découverte et à l'expérimentation. " Il y a de vrais objectifs liés au PER comme la connaissance de l'environnement proche et la sensibilisation à la nature. " Durant l'été, les enfants restés au village se sont tour à tour attelés à l'entretien du potager, aidés par cinq bénévoles. Par ailleurs, Enfants du jardin touche les élèves de tous degrés, des 1H au 8H. Les plus petits commencent par la visite d'un verger alors que les 5H et 6H fabriquent des nichoirs à oiseau, aidés par les élèves du cycle d'orientation.

Dès le mois de novembre, la parcelle sera enrichie de six pommiers et pruniers, d'anciennes variétés, pour le projet "SOS Verger". Ils seront également plantés et bichonnés par deux classes d'élèves primaires. Un programme autour de cette plantation inclura tout un panel d'activités autour des fruits du verger.