La haie... sujet qui a déjà fait couler beaucoup d’encre et dont on parle et parlera encore !

Pour l’homme moderne, soumis à une vie trépidante, le spectacle harmonieux de la nature et des espaces ruraux traditionnels constitue un facteur équilibrant. Alors, pourquoi ne pas l’introduire chez soi ? Planter une haie diversifiée, c’est s’offrir les couleurs et les parfums de ses fleurs, le vol de ses papillons, le chant de ses oiseaux ! C’est participer à l’harmonie des paysages et joindre l’utile à l’agréable : la haie remplit de nombreuses fonctions économiques et écologiques.

Ces dernières décennies ont vu le succès de jardins stéréotypés, faits de carrés de pelouses bordés de laurier-cerise, thuyas, épicéas, pins. Certes, de tels arbres et arbustes vous mettent à l’abri des regards... mais quel plaisir offrent-ils à ces mêmes regards... le vôtre et celui des autres ? N’en fait-on pas les murs verts, mais immuables, des cimetières ? De plus, ces alignements monotones rompent le paysage et y placent l’habitat en contraste plutôt qu’ils ne le dissimulent...

La plantation point par point

Sol : Comme pour toutes les plantations, la préparation du sol représente l’investissement de base pour obtenir les bénéfices des plantes qui vont y être plantées. C’est pourquoi, il est nécessaire de creuser une tranchée de la profondeur nécessaire (hauteur de la motte) et au minimum du double de la largeur de la motte. Enfin, une fois la profondeur et la largeur excavée, il est important d’ameublir le fond de cette tranchée afin que les racines puissent rapidement coloniser cet espace. Il est aussi recommandé d’apporter amendement de fumier composté ou de compost qui favorisera l’activité de la microfaune du sol.

Préparation à la plantation

  • La période idéale pour planter une haie se situe entre mi-octobre et fin novembre ou en mars-avril.
  • Déterminer le nombre de plantes nécessaires, règle standard : 2,5 plantes au mètre linéaire (tous les 40 cm)
  • Important : commander à l’avance, chercher ou faire livrer la veille de la plantation et ne jamais laisser traîner les plantes, arroser immédiatement à la réception!
  • Appeler la famille ou les voisins pour se faire aider
  • Creuser une tranchée pour faciliter l’enracinement (attention aux distances légales à se renseigner à la commune) et ameublir à la pioche le fond de la tranchée
  • Si la terre vient d’être mise en place on peut également planter trou par trou
  • Arroser préalablement les plantes ou les faire tremper dans une brouette
  • Amender le sol en répartissant la quantité recommandée d’améliorant du sol (type fumier composté) ou éventuellement compost maison sur la terre extraite

Plantation de la haie :

  • Tirer un cordeau à 30-40 cm de la ligne de plantation à l’opposé du côté de travail
  • Placer les plantes à distance toujours égale du cordeau (aide : petit bambou de p.ex. 40cm = distance entre les plantes et aussi distance du cordeau)
  • Remplir et tasser à mi-hauteur, contrôler l’alignement et la hauteur de plantation (les racines doivent être à peine recouvertes)
  • Finir de combler la tranchée de plantation en tassant légèrement, relever les bords de la terre de la tranchée (cuvette d’arrosage et contrer le foisonnement dû au brassage de la terre)
  • Arroser abondamment

Arrosage et taille d’égalisation :

  • Pailler avec un film biodégradable (écologique), du paillis de roseau (pour les petites haies) ou avec des copeaux de bois non criblé
  • Attacher les plantes à mi-hauteur si la haie est exposée au vent
  • Taille d’égalisation au cordeau pour obtenir un bel effet
  • Installer un arrosage goutte-à-goutte pour assurer une bonne reprise

Soins ultérieurs

Première taille légère au mois de juinEpandage de rognure de corne chaque printemps ou une couche de 2-3 cm de déchets de tonteSarclage léger durant l’été (attention aux jeunes racines)

VIVENT LES HAIES !

Pour plus d'information : veuillez nous contacter...