Jardin de l'école

20160610 151037Objectifs: il s’agit d’un cours de maraîchage ayant comme objectif de familiariser les enfants, par la pratique, avec les principes de la culture biologique. Ce projet a été développé par un groupe de travail composé d’enseignantes des écoles primaires d’Ayent, d’animatrices et de l’association « Le Rougegorge » le rendant compatible avec le PER (Plan d'Etudes Romand). La commune d’Ayent participe activement au projet en mettant à disposition un terrain (lieu-dit Pissieu, à Botyre) pour y établir le jardin. En outre, la commune assure l’approvisionnement en eau. Les objectifs principaux du projet sont :

  • Par l’entretien saisonnier du jardin, les enfants apprennent les cycles naturels et l’interdépendance entre les différents éléments de la nature.
  • Les enfants découvrent, par la pratique, les principes de la culture biologique et s’aperçoivent des liens entre l’être humain, les animaux et les végétaux.
  • À travers la culture de leurs propres légumes les enfants développent et amènent au sein de leur famille un rapport sain à la nourriture ainsi qu’une attention particulière pour la production de légumes et de fruits.

Saison 2017: Le projet a repris en printemps 2017 avec 3 classes et un total de 31 enfants.

Saison 2016: Le projet a été reconduit en 2016. Après une séance préparatoire à l’école, depuis le mois d'avril, 3 classes d'enfantine (38 élèves du 2H) se sont rendues en alternance (soit lundi soit jeudi) 14 fois au potager jusqu’en octobre. La récolte a été distribuée aux enfants comme d’habitude. Une journée porte ouverte pour les parents a eu lieu en septembre à l’occasion de la récolte des pommes de terre. Pour la fin de l’année scolaire au jardin, un goûter a été organisé.

Durant les vacances d’été, les enfants qui le souhaitaient pouvaient se rendre au jardin une matinée par semaine. La réalisation de ce projet n’est possible que grâce au soutien d’animatrices bénévoles !

Saison 2015 : deux classes 2H ont participé au projet. Chaque classe, accompagnée de leurs maîtresses, s’est rendu un après-midi par semaine au jardin à Pissieu où ils sont accueillis par des animatrices bénévoles. Entre mars et octobre, les enfants ont planté des radis, carottes, haricots, salades, pommes de terre, petits pois, fenouils, betteraves, courgettes, courges, tomates et autres. Les séances ont été agrémentées par des petites leçons ludiques présentant divers sujets en relation avec le jardinage : lombrics, insectes, oiseaux, etc.

Un massif avec diverses plantes aromatiques (thym, sauge ananas, persil, origan, livèche, etc.) invitait les enfants à découvrir toute sorte de goûts et odeurs. Des tournesols, semés par les enfants en printemps à l’école, atteignaient une hauteur respectable et attiraient beaucoup d’insectes. Au fil de la saison, nous avons pu observer – entre autres – des abeilles sauvages, des abeilles charpentières, des ammophiles (guêpes fouisseuses), des scolies (guêpes solitaires), des argiopes (araignées), des machaons (papillons), des Moro-sphinx, etc. Un goûter avait été organisé le dernier jour avant les vacances, une autre séance était consacrée à une dégustation de pommes (différentes variétés de pommes, compote, confiture, pommes séchées, etc).

Durant les vacances d’été, les séances ont continué hebdomadairement, sur une base volontaire. La récolte a été distribuée aux les enfants et à leur famille.

67 3

10 septembre 2015: l’inauguration officielle du projet a eu lieu au jardin à Pissieu en présence de la Direction des écoles, du président de la commune, de sponsors, de parents et d’une journaliste du Nouvelliste (article paru le 16 septembre 2015).

3 novembre 2015: dans le cadre du projet SOS Vergers, 6 arbres fruitiers à haute tige ont été plantés avec la participation active de deux classes de 2ème primaire. A la même occasion, une haie indigène a été plantée le long du terrain.

20150812 091026

Courgettes à l'aigre-doux - la recette

Quoi faire en été quand les courgettes poussent en abondance ? Voici une recette facile à réaliser...

La recette...