Tulipe d'Ayent

La Tulipe d’Ayent : Projet ayant comme objectif de contribuer à la sauvegarde des Tulipes d’Ayent (Tulipa sylvestris L.) sur le territoire de la commune d’Ayent ainsi que la sensibilisation d’un public plus large. Projet réalisé avec l’accord du Service des Forêts et du Paysage du canton de Valais.

Résumé du projet : en 2014 une conférence sur la tulipe sauvage avait été donnée par Natacha Junod ; à l’issue de la présentation, une dizaine de bulbes ont été distribués par participant. A la demande du Service des Forêts et du Paysage, un suivi de la plantation des bulbes avait été préparé par Marie Zufferey. En résumé, sur 436 bulbes distribués, 259 ont présenté des feuilles (près de 8 en moyenne), et 30 ont fleuri (près de 1 en moyenne). Le rapport détaillé peut être consulté sur notre site web.

2015: Le 18 avril 2015, une « Balade autour de la Tulipe d’Ayent » avec Natacha Junod et Alain Bétrisey nous faisait découvrir la tulipe en fleur. Le 14 novembre, nous avons procédé à une nouvelle distribution de bulbes. Les quelques 500 bulbes ont trouvé preneur en moins d’une demi-heure.

2016 : en avril, trois excursions avaient lieu: cours sur la biodiversité avec deux classes 3H de l'école de Botyre, avec des résidents du CMS de Grimisuat et, finalement, le 17 avril avec 40 personnes qui s'intéressaient à cette belle fleur. Septembre 2016 : distribution de bulbes de tulipes et conférence sur place avec Natacha Junod, Jean-Joël Crettaz & Alain Bétrisey et plantation de bulbes au CMS Grimisuat avec les résidents et Natacha Junod.

2017: L’intérêt porté à la tulipe sauvage nous incite à poursuivre sa mise en valeur. Des activités similaires sont prévues pour 2017. Nous avons invité le Comité de la Tulipe de Grengiols du Haut-Valais à notre ballade annuelle. Un projet s’intitulant « Sentier tulipe » est à l’étude. Un suivi de la distribution/plantation des bulbes en 2016 est en cours.

ER2 3097

Le cycle végétative de la tulipe

La tulipe sylvestris, fleur emblématique d’Ayent, aime les lieux humides au printemps et secs en été, plutôt mi-ombragés.Elle est une plante bulbeuse vivace, le bulbe étant un organe souterrain de réserve contenant les futures parties de la tulipe y compris racines, feuilles et bouton floral.

Le flétrissement et l’assèchement de ses parties aériennes sont indispensables pour permettre au bulbe initial d’être remplacé par un ou plusieurs bulbes à renouvellement annuel. Elle survit uniquement si nous lui offrons la possibilité de terminer son cycle végétatif.

Concrètement, il s’agira de ne pas faucher les prés ni de les faire pâturer pendant cette période !