Quelques jours suffisent pour atteindre l’Afrique

201103 Alpensegler Geodatenlogger

 

Grâce aux géolocalisateurs, on en sait plus que jamais sur le cycle annuel du martinet à ventre blanc : ce sont les plus rapides pour effectuer leur migration, dont le site d’arrivée a également pu être déterminé.

Newsletter Station ornithologique suisse

Photo: un martinet à ventre blanc fraîchement équipé d’un géolocalisateur produit par la Station ornithologique suisse. Ce dernier permettra de tracer ses déplacements. photo © Station ornithologique suisse

 

 

Nourrissage hivernal - l'observation d'oiseaux à la mangeoire réjouit petits et grands

IMG 1838Les avis sont divergents au sujet de l'utilité du nourrissage hivernal des oiseaux. D'un point de vue biologique, le nourrissage hivernal n'est pas nécessaire. Les oiseaux qui hivernent chez nous sont bien adaptés aux conditions météorologiques.

En donnant de la nourriture à certains endroits, on encourage l'apparition d'une grande quantité d'oiseaux sur un lieu restreint. C'est pourquoi il peut y avoir le danger d'une propagation de maladie. De plus, il n'a pas été prouvé que le nourrissage hivernal a une influence sur la fréquence d'une espèce. Pour cette raison, le nourrissage ne devra pas être exagéré.

D'un autre côté, l'observation d'oiseaux à la mangeoire réjouit petits et grands. Un nourrissage raisonnable n'est pas préjudiciable et l'on ne devrait pas y renoncer. Pour beaucoup de gens qui apprécient les animaux, les observations à la mangeoire permettent un contact étroit avec les oiseaux indigènes.

Pour plus d'informations consulter les site web de Vogelwarte Sempach et/ou de Birdlife Suisse

 

A la santé de l’alouette lulu

200901 MM Wallis Heidelerche RMartinLe vignoble valaisan est un habitat important pour différentes espèces d’oiseaux devenues rares. Les formes intensives d’exploitation ont cependant privé ces espèces de ressources essentielles. La Station ornithologique s'engage pour que l’alouette lulu et le bruant zizi s'épanouissent à nouveau dans les vignes.

Sempach 01.09.2020. – Les versants exposés au sud et baignés de soleil font du Valais une région viticole idéale. De tels vignobles constituent également l’habitat de nombreuses espèces d’oiseaux, dont l’alouette lulu ou le bruant zizi. Ces deux espèces sont adaptées à vivre dans les régions chaudes et sèches. L’alouette lulu apprécie que le sol soit partiellement enherbé entre les rangs de vigne, car elle y trouve une offre en insectes riche et facilement accessible. Le bruant zizi, quant à lui, a besoin dans son territoire de buissons et d’arbres qu’il utilise autant comme perchoirs pour le chant que pour la nidification. Photo: Ralph Martin

Lire la suite

Créez votre Jardin "Oiseaux"

eglantier fleurs

Inviter la nature chez soi !

Pour l’homme moderne, soumis à une vie trépidante, le spectacle harmonieux de la nature et des espaces ruraux traditionnels constitue un facteur équilibrant. Alors, pourquoi ne pas l’introduire chez soi ? Planter une haie diversifiée, c’est s’offrir les couleurs et les parfums de ses fleurs, le vol de ses papillons, le chant de ses oiseaux ! C’est participer à l’harmonie des paysages et joindre l’utile à l’agréable. En plaine comme à la montagne, en ville comme à la campagne, aménageons des espaces de vie à la fois agréables et utiles sous l’angle de la biodiversité. Les oiseaux sont d'ailleurs d’excellents indicateurs de la qualité d’un milieu.

Voici quelques idées pour inviter la nature dans votre jardin... Facile à comprendre pour les débutants du jardinage avec des informations essentielles... Venez faire vous-même le mélange des couleurs !

La charte des jardins

S’engager à adopter quelques bonnes pratiques

Comment planter une haie indigène

Créez votre Jardin Nos Oiseaux

Liste des arbustes et arbres indigènes

La plantation d’une haie indigène est source de nombreux avantages aussi bien d’ordre esthétique que pratique. En effet, celle-ci permet de délimiter sa propriété de manière naturelle et s’harmonise parfaitement dans le paysage. Les buissons et arbustes qui la composent, offrent tout au long des saisons un festival de couleurs grâce à leurs fleurs, baies et feuillages. Ces essences dites locales, sont résistantes aux maladies et aux parasites et ne nécessitent qu’un entretien limité, en outre, les haies indigènes sont de véritables refuges pour la biodiversité, la faune et la flore, au sein de nos villages.




Oiseaux des jardins – livre et CD

20161128 103417


  • Livre « Oiseaux des jardins» de Bertrand Posse, Alain Barbalat, Pierre-Alain Ravussin
  • CD « Oiseaux des jardins» de Fernand Deroussen et Noémie Delaloye

Pour son centième anniversaire, Nos Oiseaux a édité un livre intitulé "Oiseaux des jardins" accompagné par un CD avec des cris et chants des 56 espèces présentées dans le guide.

  • Plus de 130 photos et 75 dessins pour découvrir la vie des oiseaux des jardins. Faire la connaissance de 56 espèces susceptibles d'apparaître dans votre jardin. Vous y trouverez aussi quantité de conseils pour rendre vos extérieurs plus favorables aux oiseaux, en période de reproduction comme en hiver. Grâce à cet ouvrage, créez dans votre jardin le plus de place possible à la nature et pour les oiseaux en particulier.

Prix du livre : CHF 25.00
Prix du CD : CHF 25.00
Prix spécial « livre + CD»: CHF 45.00
Frais de port en sus.

Vous pouvez obtenir livre et/ou CD auprès de notre association: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou au 078 721 57 95  

 

Oiseau de l’année 2020 : la Pie-grièche écorcheur

Donini ResizerImage524X374Communiqué de presse de BirdLife Suisse du 30 janvier 2020

La pie-grièche écorcheur, élu oiseau de l'année 2020 par BirdLife Suisse, a besoin de buissons épineux pour nicher et de prairies maigres abritant beaucoup d’insectes pour se nourrir. Afin d’assurer le maintien d’une population de pies-grièches écorcheur, ces éléments doivent être présents dans le paysage en quantité et en qualité suffisantes. La pie-grièche écorcheur est donc une bonne ambassadrice de l'infrastructure écologique et d'une agriculture respectueuse de la nature. En raison de l'utilisation très intensive des terres agricoles, les populations de pie-grièche écorcheur en Suisse ont diminué de moitié au cours des 30 dernières années. Photo: Patrick Donini

En ce moment, la pie-grièche écorcheur est dans les savanes de l'Afrique de l'Est et du Sud où elle profite de l’abondance d'insectes. Mais elle va bientôt se mettre en route pour la Suisse, où elle commencera à nicher dès la mi-mai – pour autant qu’elle trouve un habitat adapté.

Facilement reconnaissable à son bandeau noir, sa tête grise et son dos couleur rouille, la pie-grièche écorcheur était encore commune dans toute la Suisse jusqu’au début du 20ème siècle. Elle trouvait partout des haies comprenant des buissons épineux ou des rosiers sauvages et des prairies abritant une variété d'insectes tels que criquets, grillons ou papillons, ainsi que des petits rongeurs, des lézards et de jeunes oiseaux. Comme les insectes sont peu actifs par temps de pluie, la pie-grièche écorcheur a développé un comportement intéressant : elle se constitue des réserves en empalant ses proies sur les épines des buissons. C’est également dans les buissons épineux qu’elle niche, car ils offrent une protection idéale contre les prédateurs. Le mâle propose différents sites à la femelle qui choisit le lieu définitif de nidification. Une fois le nid construit, elle y pond 3 à 7 œufs qui éclosent après 13 à 16 jours. Les jeunes prennent leur envol après environ 15 jours et restent aux côtés des adultes durant les trois semaines qui suivent. Dès le mois d’août, les pies-grièches écorcheur entreprennent déjà leur voyage vers l'Afrique.

Une situation alarmante
Autrefois largement répandue, la pie-grièche écorcheur n’ai désormais plus présente que dans des sites exploités peu intensivement, notamment dans le Jura et les régions alpines supérieures.

Lire la suite