« Mission B » : Ensemble, fleurissons la Suisse !

ResizerImage806X569

Dès le 20 mars 2019, les auditeurs et les téléspectateurs de la RTS seront invités à participer à une grande opération en faveur de la biodiversité en Suisse. Avec le soutien de nombreux partenaires actifs dans le domaine de la protection de l’environnement, nous lancerons un défi : ensemencer et cultiver 1 million de mètres carrés avec des plantes indigènes, propices au développement des populations d’insectes.

Mission B s’adresse aux particuliers, mais également aux associations, institutions et collectivités publiques désireuses de faire un geste pour la biodiversité.

L'objectif est qu'entre le printemps et l’été 2019, dans tout le pays, 1 million de mètre carrés soit redonné à la biodiversité. Qu'à travers toute la Suisse, des jardins, des balcons, des toitures, des talus, des prairies fleurissent et redeviennent des habitats propices au développement des insectes. Au-delà des surfaces ainsi reconquises, l’opération vise également à susciter une prise de conscience des enjeux locaux de la biodiversité. Pour atteindre ces objectifs, la RTS mettra ses antennes au secours de la biodiversité. La thématique fera l’objet de reportages. Des fiches techniques et des tutoriels seront mis à disposition. Les réseaux sociaux seront activés et une plateforme web sera mise place pour permettre de recenser les surfaces ensemencées. 

www.missionb.ch

Lire la suite MISSION B

Le guide du jardin naturel

 

Mettons fin aux électrocutions de Hiboux grands-ducs!

ResizerImage597X424

Pétition pour assainir tous les pylônes électriques qui déciment les rapaces

Le paysage suisse est criblé de lignes électriques à moyenne tension qui présentent des structures mortellement dangereuses pour des myriades d’oiseaux. Les principales victimes sont les grands rapaces, en particulier le hibou grand-duc.

Le hibou grand-duc est rare en Valais où moins d’une dizaine de couples se reproduisent. La population valaisanne ne survit que grâce à une immigration massive en provenance des pays voisins, notamment d’Italie et de France.

Des recherches menées par l’Université de Berne au moyen de balises satellitaires ont démontré que l’électrocution sur les pylônes dangereux des lignes à moyenne tension est la cause de mortalité numéro 1 pour les grands-ducs valaisans.

Le Valais compte plus de 1750 pylônes électriques dont les structures présentent un risque mortel pour les oiseaux. Leur assainissement peut être facilement mis en œuvre, soit par pose de gaines isolantes soit via l’enterrement des lignes problématiques.

 Pétition à signer  - version papier

Petition à signer - online

Encore un rare hibou grand-duc tué par un pylône électrique

Hibou grand-duc électrocuté. Photos de Raphaël Arlettaz.

ResizerImage604X453

 

 

 

 

 

 

 

Les insectes dépérissent et la disparition des espèces se poursuit.

osmia cornuta corydalis 09 1124 350Une nouvelle politique agricole pour l’environnement, non contre, est nécessaire

Communiqué de presse de BirdLife Suisse, Greenpeace Suisse, Pro Natura et WWF Suisse du 26.2.2019

Trop de pesticides se retrouvent dans nos rivières et ruisseaux. L’azote produit par des troupeaux de bétail surdimensionnés nuit à nos forêts et nos marais. Les insectes dépérissent et la disparition des espèces se poursuit. Le secteur agricole émet d’importantes quantités de gaz à effet de serre. Le Conseil fédéral a détaillé dans son rapport explicatif, «Consultation relative à la Politique agricole à partir de 2022», comment il comptait résoudre ces problèmes environnementaux. Malheureusement, ses propositions sont loin de régler la situation. Dans leur prise de position, les organisations de défense de l’environnement exigent donc une politique agricole nettement plus ambitieuse.

LIRE LA SUITE

DRONES !

Drone ResizerImage399X285Les drones risquent de devenir un problème majeur pour la protection de la nature. Plus de 100’000 de ces engins téléguidés circulent déjà en Suisse, et 22'000 supplémentaires s’en vendent en moyenne par année. Les drones sont une source de dérangement non négligeable pour les animaux sauvages. Les oiseaux les craignent particulièrement et prennent la fuite à leur approche. On observe déjà un abandon des sites régulièrement survolés par les espèces sensibles. Il est par conséquent urgent d’établir des règles strictes quant à l’utilisation de ce matériel.

 Fiche pratique: Respect en volant avec un drone

LIRE LA SUITE

En file indienne

ChenilleNids blancs tissés de fils de soie, facilement repérables dans les couronnes, rameaux défoliés: les chenilles processionnaires sont de plus en plus présentes. La processionnaire du pin est un papillon de la région méditerranéenne qui s’attaque aux pins et cèdres, plus rarement mélèzes, sapins et épicéa. Avec le réchauffement climatique on le trouve depuis quelques années également dans les vallées du Tessin, du Valais et dans la région du Lac Léman. Elles étendent progressivement, depuis les années 80, leur aire de répartition en altitude, jusqu'à 1400 mètres en Valais.

Cycle de vie

Ces nids qu’on voit ces jours partout dans notre commune sont aussi gros que la taille d'un poing, leur servent de lieu d'hibernation. Elles s'alimentent d'aiguilles de pin aux heures de la nuit. Durant la journée et par temps frais, elles se rassemblent en groupes pouvant compter plusieurs centaines d'individus et se retirent dans les nids qu'elles ont construits aux extrémités des branches. Entre mars et mai, parfois déjà en février, les chenilles descendent en se suivant en file indienne ("en procession") le long du tronc pour gagner la litière où elles passent au stade de nymphose. Une période critique pour la population, dans la mesure où chaque chenille est potentiellement capable de libérer, au moindre stress, un million de poils urticants.

Conséquences pour la santé

Lire la suite

26 mesures importantes et urgentes pour conserver et développer la biodiversité

ResizerImage659X470Biodiversité – pourquoi est-elle si importante pour nous tous ?

La biodiversité – la diversité biologique – désigne la variété des espèces, celle régnant au sein des espèces (diversité génétique) et la diversité des écosystèmes. La Suisse compte 235 types d‘habitats, 45‘000 espèces et 12‘000 variétés de plantes cultivées, dont certaines ne se trouvent que dans notre pays.

Voir le document entier ici : Plan d'action Biodiversité Suisse 
Source: BirdLife Suisse 

Lire la suite

Pour la gent ailée, le printemps est à notre porte

Msanges

 

Contrairement à ce qu’indique notre calendrier, pour la gent ailée, le printemps est à notre porte. Les premiers migrateurs sont sur le chemin du retour, les sérénades flûtées des sédentaires retentissent… et certains oiseaux sont même déjà sur leur nid !

Lire la suite

 

 

 

 

L'illusion du rougegorge

0W9A0884 rezised

LA MINUTE NATURE avec Julien Perrot, le rédacteur en chef de La Salamandre, vous donne rendez-vous avec un magicien, le rougegorge. En effet, vous croyez le voir toute l'année mais cet oiseau malicieux est un illusionniste hors pair! Et il a plus d'un autre tour dans son sac.

Allez-y visionner ce magnifique film...  L'illusion du rougegorge

La Salamandre et son site Web