#StayHomeAndWatchOut

Kohlmeise Garten Resized Voilà, une belle proposition de la part de Nos Oiseaux:

À la maison... mais aux aguets!

Combien d'espèces d'oiseaux peut-on détecter en Suisse sans quitter son domicile ? Quel sera le maximum en une seule journée ? Combien de données et de listes pouvons-nous obtenir ? Nous le saurons bientôt grâce à #StayHomeAndWatchOut et ornitho.ch

Pour y participer, il vous faut vous inscrire sur ornitho.ch.

Votre participation à ce projet européen est également un signe de solidarité avec les pays ornitho qui doivent supporter le confinement.

Photo: PA Lauener

 

Le message du lézard – étape#95

Lez vert Arbaz mle 20200319 3

Un e-mail très sympathique de la part de La Salamandre m'est parvenu hier...

Confinement. Déplacements limités. Economie des ressources. Le lézard vert du jardin connaît tout ça. Ce midi, à l'abri de la bise, le sobre reptile s'expose à une source d'énergie gratuite.

Le voyage au jardin prend tout son sens en ce moment pour les plus chanceux d'entre nous. Certains vont et viennent encore pour maintenir la société debout, d'autres sont confinés dans un espace moins vert et plus restreint. Quelle période !

Dans la nature proche, rien ne change on dirait. Nos problèmes ne paraissent pas bouleverser le petit peuple de l'herbe et du sous-bois. En lisière abritée du vent, j'approche en quête du petit dragon local. Je connais la souche qu'il affectionne fidèlement. Le voilà ! Un mâle de lézard vert (ou "à deux raies" comme on dit aussi). Il mesure une vingtaine de centimètres. Sa peau reptilienne renvoie des couleurs éclatantes : bleu turquoise pâle à la gorge, vert vif sur le corps, reflet ocre dans le détail des écailles... Une merveille en plein soleil.

Dans son regard, je lis un message. Le message d'un animal habitué à vivre dans quelques mètres carrés, à se nourrir juste ce qu'il faut, à rester confiné des mois durant l'hiver enterré, à nouer peu de contacts sociaux et à économiser toute son énergie. Une énergie qu'il ne paie pourtant pas cher et qui lui vient en grande partie du ciel. L'animal solaire nous le dit : "Passez cette épreuve difficile pour votre espèce et réfléchissez ensuite, inspirez-vous de ma vie de reptile, je suis la sobriété incarnée".

Peut-être que l'œil du lézard ne me disait pas du tout cela. Peut-être n'avait-il rien à dire. Mais c'est ce que j'ai entendu. 

Le 24 mars 2020 - étape#95

Photo: PA Lauener

Ils chantent parce que, c'est la saison des amours !

Bruant jaune ResizerImage458X327

Le Rougegorge a suspendu ces activités mais le printemps 2020 est là et les oiseaux chantent de plus belle.

Source inépuisable de plaisir et d'inspiration, le chant des oiseaux est aussi un moyen pratique pour identifier les espèces, en particulier celles qui sont très difficiles à observer dans la nature.

Ils chantent parce que, c'est la saison des amours ! A quelques exceptions près, ce sont les mâles qui ont l'apanage du chant: ils chantent surtout au cours des rituels prénuptiaux ou pour marquer leur territoire, càd pour repousser les compétiteurs. C’est le temps d’attirer une partenaire, construire un nid et élever les petits en profitant de cette saison où la nourriture abonde. Les femelles vont choisir leur partenaire à la virtuosité et à l'originalité des vocalises du mâle. Photo: PA Lauener

Pour ceux qui aiment tendre l’oreille et qui souhaitent apprendre à connaitre les chanteurs, voici quelques recommandations pour s’entrainer:

  • En allant le plus souvent possible sur le terrain
  • Choisissez d’abord un milieu proche de chez vous
  • Débuter dans des milieux pas trop riches en espèces
  • Se concentrer sur les chants simples, répétitifs, facile à reconnaitre
  • Repérez l’oiseau pour le regarder chanter – une belle observation permet de mémoriser un nouveau chant efficacement
  • Sortez au début aux heures ou les chants ne sont pas trop abondants – évitez l’aube et le début de soirée
  • Sortez avec des ornithologues ... (si possible, reste actuellement en suspens)
  • Entre deux sorties, écoutez les CDs ou d’autres enregistrements

L’identification des chants demande beaucoup de rigueur et de modestie. 

Lire la suite

Oiseau de l’année 2020 : la Pie-grièche écorcheur

mm Neuntoeter DoniniCommuniqué de presse de BirdLife Suisse du 30 janvier 2020

La pie-grièche écorcheur, élu oiseau de l'année 2020 par BirdLife Suisse, a besoin de buissons épineux pour nicher et de prairies maigres abritant beaucoup d’insectes pour se nourrir. Afin d’assurer le maintien d’une population de pies-grièches écorcheur, ces éléments doivent être présents dans le paysage en quantité et en qualité suffisantes. La pie-grièche écorcheur est donc une bonne ambassadrice de l'infrastructure écologique et d'une agriculture respectueuse de la nature. En raison de l'utilisation très intensive des terres agricoles, les populations de pie-grièche écorcheur en Suisse ont diminué de moitié au cours des 30 dernières années. Photo: Patrick Donini

En ce moment, la pie-grièche écorcheur est dans les savanes de l'Afrique de l'Est et du Sud où elle profite de l’abondance d'insectes. Mais elle va bientôt se mettre en route pour la Suisse, où elle commencera à nicher dès la mi-mai – pour autant qu’elle trouve un habitat adapté.

Facilement reconnaissable à son bandeau noir, sa tête grise et son dos couleur rouille, la pie-grièche écorcheur était encore commune dans toute la Suisse jusqu’au début du 20ème siècle. Elle trouvait partout des haies comprenant des buissons épineux ou des rosiers sauvages et des prairies abritant une variété d'insectes tels que criquets, grillons ou papillons, ainsi que des petits rongeurs, des lézards et de jeunes oiseaux. Comme les insectes sont peu actifs par temps de pluie, la pie-grièche écorcheur a développé un comportement intéressant : elle se constitue des réserves en empalant ses proies sur les épines des buissons. C’est également dans les buissons épineux qu’elle niche, car ils offrent une protection idéale contre les prédateurs. Le mâle propose différents sites à la femelle qui choisit le lieu définitif de nidification. Une fois le nid construit, elle y pond 3 à 7 œufs qui éclosent après 13 à 16 jours. Les jeunes prennent leur envol après environ 15 jours et restent aux côtés des adultes durant les trois semaines qui suivent. Dès le mois d’août, les pies-grièches écorcheur entreprennent déjà leur voyage vers l'Afrique.

Une situation alarmante
Autrefois largement répandue, la pie-grièche écorcheur n’ai désormais plus présente que dans des sites exploités peu intensivement, notamment dans le Jura et les régions alpines supérieures.

Lire la suite

26 mesures importantes et urgentes pour conserver et développer la biodiversité

ResizerImage659X470Biodiversité – pourquoi est-elle si importante pour nous tous ?

La biodiversité – la diversité biologique – désigne la variété des espèces, celle régnant au sein des espèces (diversité génétique) et la diversité des écosystèmes. La Suisse compte 235 types d‘habitats, 45‘000 espèces et 12‘000 variétés de plantes cultivées, dont certaines ne se trouvent que dans notre pays.

Voir le document entier ici : Plan d'action Biodiversité Suisse 
Source: BirdLife Suisse 

Lire la suite