Coucou où es-tu ?

page 2018 MM180426 Kuckuck Richter Oliver w990 h660

Dans la coulisse sonore dans nos campagnes, l’appel du coucou gris est un son de plus en plus rare. Le nouvel atlas des oiseaux nicheurs 2013-2016 de la Station ornithologique suisse, à paraître à la fin de l’année, confirme que dans les régions de basse altitude, le déclin de l’emblématique oiseau n’a pas cessé depuis les années 1980.

En amateur invétéré de chenilles poilues, le coucou souffre de la raréfaction générale des papillons et autres insectes, attribuée à l’appauvrissement du paysage et aux insecticides.

Lire la suite du Communiqué de presse de la station ornithologique Suisse à Sempach. – Coucou où es-tu ?

Photo ci-dessus de Oliver Richter© : un oisillon de coucou deux fois plus gros que ses parents adoptifs ! Ici, une rousserolle effarvatte, un hôte fréquent du coucou gris en Suisse.

Action "Oiseaux de nos jardins" du 4 au 6 mai 2018

MsangesCombien d’espèces d’oiseaux nichent dans votre jardin ? Quelle est l’espèce qui égaye vos matinées de son chant flûté ? Les différentes structures (haies, tas de bois, étangs,..) que vous avez aménagées autour de chez vous portent-elles leur fruit ? Il s'agit de trouver les réponses à ces questions en observant pendant une heure, muni de jumelles et d’un bloc de papier ou d’un Smartphone, les oiseaux dans son quartier ou son jardin. BirdLife Suisse organise du 4 au 6 mai 2018 l’action « Oiseaux de nos jardins ». Une bonne occasion d’observer d’un peu plus près la nature près de chez soi et de s'informer sur les possibilités de la favoriser dans son jardin.

Le formulaire de participation sera disponible dès fin avril. Merci de nous le renvoyer avant le dimanche 20 mai.

Application pour votre smartphone: www.birdlife.ch/app_f

Ce site est optimisé pour les smartphones et contient de nombreuses informations sur les oiseaux des jardins. Vous pouvez également transmettre vos observations via cette application.

Pour vous préparer, BirdLife Suisse vous a concocté une série de 10 chroniques radio et 10 portraits d'oiseaux communs de nos jardins. A écouter sur la RTS-La Première et à découvrir sur cette même page dès le 18 mars. Voir l'encadré ci-dessous pour plus d'informations.

Pour en savoir plus allez visiter BirdLife - Action "Oiseaux de nos jardins"

Atlas des mammifères de Suisse - un projet de sciences participatives

Vous voulez participer au recensement des hérissons de Suisse?

 Le premier Atlas des mammifères de Suisse est paru en 1995. Cet ouvrage de référence est depuis longtemps épuisé et n’est plus actuel dans plusieurs domaines. En effet, la distribution de nombreuses espèces a connu des changements importants et de nouvelles espèces ont été découvertes (méthodes génétiques, espèces difficiles à déterminer). À l’initiative de la Société suisse de biologie de la faune SGW-SSBF, un nouvel Atlas des mammifères de Suisse et du Lichtenstein a ainsi été mis en chantier. Participez-vous aussi !

Atlas nos voisins sauvages et Hérisson y es tu ?

Lire la suite

En file indienne

ChenilleNids blancs tissés de fils de soie, facilement repérables dans les couronnes, rameaux défoliés: les chenilles processionnaires sont de plus en plus présentes. La processionnaire du pin est un papillon de la région méditerranéenne qui s’attaque aux pins et cèdres, plus rarement mélèzes, sapins et épicéa. Avec le réchauffement climatique on le trouve depuis quelques années également dans les vallées du Tessin, du Valais et dans la région du Lac Léman. Elles étendent progressivement, depuis les années 80, leur aire de répartition en altitude, jusqu'à 1400 mètres en Valais.

Cycle de vie

Ces nids qu’on voit ces jours partout dans notre commune sont aussi gros que la taille d'un poing, leur servent de lieu d'hibernation. Elles s'alimentent d'aiguilles de pin aux heures de la nuit. Durant la journée et par temps frais, elles se rassemblent en groupes pouvant compter plusieurs centaines d'individus et se retirent dans les nids qu'elles ont construits aux extrémités des branches. Entre mars et mai, parfois déjà en février, les chenilles descendent en se suivant en file indienne ("en procession") le long du tronc pour gagner la litière où elles passent au stade de nymphose. Une période critique pour la population, dans la mesure où chaque chenille est potentiellement capable de libérer, au moindre stress, un million de poils urticants.

Conséquences pour la santé

Lire la suite

L'illusion du rougegorge

0W9A0884 rezised

LA MINUTE NATURE avec Julien Perrot, le rédacteur en chef de La Salamandre, vous donne rendez-vous avec un magicien, le rougegorge. En effet, vous croyez le voir toute l'année mais cet oiseau malicieux est un illusionniste hors pair! Et il a plus d'un autre tour dans son sac.

Allez-y visionner ce magnifique film...  L'illusion du rougegorge

La Salamandre et son site Web

Un projet paneuropéen de sciences participatives étudiant la migration du papillon Vulcain

vulcain2gd1Avec ses ailes noires garnies de bandes rouges et de taches blanches, le Vulcain est très caractéristique et ne peut être confondu avec d’autres papillons diurnes. Ce papillon migrateur colonise l’Europe centrale et l’Europe du Nord chaque année depuis le sud. En automne, c’est la génération alors engendrée par ces arrivées printanières qui migre en direction du sud.

Le groupe de recherche «Migration et Écologie des Insectes» à l’Université de Berne a lancé un projet visant à mieux comprendre les mouvements et l’occurrence du Vulcain à l’échelle continentale, à l’aide de la science participative. Le projet unit maintenant l’effort exceptionnel de milliers de naturalistes au travers de l’Europe.

En Suisse, la collaboration est établie à travers le Centre Suisse de Cartographie de la Faune, qui aussi vérifie et stocke les observations de papillons signalées sur ornitho.ch - Plus d’informations sur le projet ici

Chaque observation est précieuse! Merci d’avance d’y participer!

Marco Thoma, Group de recherche « Migration et Écologie des Insectes », Université de Berne

Vulcain marqu