Conférence sur la protection du martinet noir à Sion - Vendredi le 22 février à 20h00

Resized martinet Genton 596X403

 

La conservation du martinet noir en ville de Sion - Présentation des premiers résultats 

avec Juan Manuel Martinéz Soriano, responsable du projet, et Bernard Genton, l’un des grands spécialistes européens de cette espèce.

Lieu : Provins - Espace « Tourbillon » à Sion, Rue de l'Industrie 22. Conférence publique. Entrée libre.

Photo: B. Genton

Communiqué de presse

Ventes des livres ornithologiques. Présence de la maison Titze Centre Optique avec exposition des jumelles et longues-vues. 

Aucun oiseau n’a poussé aussi loin l’adaptation au milieu aérien que le martinet noir : pendant environ 10 mois, il passe sa vie en l’air, ne se posant que pour couver ses œufs et nourrir ses jeunes. Migrateur à longue distance, il passe l’hiver en Afrique et revient en Europe en mai, pour nicher exclusivement, souvent en petites colonies, dans des cavités (sous-toitures, couronnement des murs) d’anciens bâtiments. Dès lors, les rénovations d’immeubles constituent la principale cause du déclin du martinet noir, en Europe comme en Suisse, tandis que les nouveaux styles d’architecture ne lui offrent aucun site de reproduction. Recenser les sites occupés, poser des nichoirs et intégrer des loges à martinets dans les nouvelles constructions font partie des mesures simples en faveur de cette espèce.

La conférence est l’occasion de découvrir le projet de protection du martinet noir en ville de Sion, développé par Juan Manuel Martinez Soriano, en collaboration avec Bertrand Posse de l’Antenne valaisanne de la Station ornithologique suisse :

  • Pour la première fois, un recensement des colonies sédunoises de martinets a été entrepris en 2018.
  • Au moins 80 couples en 40 sites, en majorité lies au centre historique, ont été découverts.
  • 15 nichoirs pour martinets noirs ont été fabriqués par les élèves du CO Les Collines et installés sur le toit du bâtiment de l'école.
  • Les emplacements pour la pose de nichoirs en 2019 ont été trouvés.
  • Des contacts fructueux ont été amorcés, tant avec la ville qu’avec le canton, en vue d’un futur plan d’action.
  • Le travail de sensibilisation auprès du public se poursuit.

Contact : Juan Manuel Martinez Soriano - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 076 349 29 53

La première année du projet de conservation du martinet noir...

ResizerImage660X440... en ville de Sion s'achève avec le départ des martinets début août pour regagner l'Afrique, où ils passeront l'hiver, toujours en vol, sans jamais se poser...

15 nichoirs pour martinets noirs ont été fabriqués par les élèves de la classe de travaux manuels du CO Les Collines et installés sur le toit plat du bâtiment de l'école. Ils n'ont pas encore été occupés et devront être adaptés afin d'optimiser les chances de voir les martinets y prendre place la saison prochaine.

Pour la première fois, une cartographie des colonies sédunoises du martinet noir a été établie. Pour ce travail, le projet a pu bénéficier du soutien d'un groupe d'ornithologues amateurs passionnés et dévoués qui ont permis de découvrir une quarantaine de sites de nidification. Ces derniers pourront être protégés dès à présent, évitant ainsi leur disparition au gré des rénovations des bâtiments qui les abritent, principale cause du déclin du martinet noir en Europe ces dernières années.

En attendant le retour des martinets l'an prochain, les négociations avec les autorités et les associations des métiers de la construction, de même que l'étude de nouveaux sites favorables à la pose de nichoirs et le travail de sensibilisation auprès du public se poursuivent.

La conservation du martinet noir en ville de Sion - un projet de science participative

141209 nabu mauerseglerschwarm keta Le martinet noir (Apus apus) passe presque toute sa vie dans le ciel. Par ses cris stridents, il annonce le retour des beaux jours. Et ses rondes bruyantes dans les vieux quartiers nous rappellent les longues soirées estivales… Mais, ce magnifique volatile a désormais rejoint la trop longue Liste Rouge des oiseaux nicheurs de Suisse qui répertorie les espèces avicoles menacées de disparition.

Le martinet noir accompagne l’homme depuis des millénaires, ayant fait des bâtiments le milieu de substitution des falaises où il nichait autrefois. Toutefois, de nombreuses cavités, niches, fentes et fissures propices à la nidification disparaissent au fil des rénovations. Cette perte de sites de nidification a entrainé le recul des effectifs nicheurs du martinet noir observé ces dernières décennies. Programme de conservation des oiseaux en Suisse 

L’objectif du projet de conservation du martinet noir en ville de Sion est de sensibiliser et informer les professionnels de la construction, architectes, propriétaires et maîtres d’ouvrage des exigences du martinet noir afin d’inverser la tendance actuelle de la diminution de ses effectifs. Les bases légales, les directives du Programme de Conservation des Oiseaux de l’Office Fédéral de l’Environnement  ainsi que le Concept pour la Sauvegarde des Oiseaux en Valais édité par le Canton, ont d’ores et déjà été élaborés. Les mettre en œuvre au niveau local assurerait la survie à long terme de cette magnifique espèce.

Comment y participer ? Le recensement des sites de nidification est primordial. A partir du mois de juin, une sortie par semaine sera organisée dans le but de répertorier les martinets - les détails concernant le lieu de rencontre, le jour et l’heure suivront. En dehors de ces sorties vous pouvez annoncer vos observations par e-mail à Juan Martinez Soriano, responsable du projet : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Chaque observation d’un site de nidification est précieuse!

Merci d’avance pour votre participation !

Photo: NABU

Pour plus d'information sur le martinet noir: Portrait du Martinet noir