MAI 2020

logo

 

 

 

 

 

 

Rigolle FDN

 

Samedi 23 mai 2020 

Fête de la Nature - Les Rigoles de Vionnaz

Découverte d’un biotope avec des spécialistes.

Animations et visites guidées avec Pro Natura, le Groupe des Jeunes de Nos Oiseaux, l’Antenne valaisanne de la Station ornithologique suisse et Le Rougegorge.

Les détails seront communiqués ultérieurement. 
Photo: Marjorie Berthouzoz

www.pronatura-vs.ch
  - 
 www.gdj.nosoiseaux.ch  -  www.vogelwarte.ch  -  www.fetedelanature.ch

Avec une superficie de 27 hectares, le site des Rigoles de Vionnaz constitue actuellement le plus grand marais de la plaine du Rhône du Bas-Valais. Il représente le vestige de 700 hectares de tourbière.

Mise sous protection des Rigoles

Après plusieurs années d’exploitation de la tourbe, le site bénéficia d’une mise sous protection grâce à la signature de conventions entre Ciba-Geigy, la commune de Vionnaz et les propriétaires des terrains en 1980. Malgré cela, le site s’embuissonna, s’assécha et perdit de son intérêt. En 1996, Pro Natura Valais, aidée de la Murithienne et du CADEHL (Comité d’action et de défense de l’environnement du Haut-Lac) réalisa un plan de sauvetage ambitieux grâce à l’aide de sponsors et de subventions.

Des interventions complexes furent nécessaires pour réintroduire de l'eau dans le système et subdiviser le marais en compartiments à niveaux réglables, permettant l'inondation contrôlée, ceci afin d’empêcher la repousse des buissons. Une zone tampon fut également créée autour de la réserve afin d’augmenter la qualité de l’eau dans le biotope. Toutes ces mesures permirent l’installation d’oiseaux aquatiques, mais aussi de la végétation spécialisée, sans parler des amphibiens et des libellules que l’on peut aisément rencontrer au détour du sentier de visite.
 

Vaches, buffles d’eau et chèvres se succèdent pour entretenir le marais

Dès les années 2000, des vaches écossaises se sont installées pour freiner l’embuissonnement du marais. Leur pâture est complémentée par le passage d’un petit troupeau de chèvre dans les zones plus sèches soumises à l’embroussaillement. Et c’est sans compter sur la précieuse aide des buffles d’eau pour brouter la végétation immergée!@ Pro Natura

Du renouveau aux Rigoles de Vionnaz

Le projet de revitalisation débuté en 2015 s’achève en 2019 avec la pose de deux observatoires pour le public. Après les coupes forestières et le débroussaillage du marais qui ont permis d’y voir plus clair en 2016, ce fut le tour des pelles mécaniques de décaper le sol pour retrouver la végétation des marais, de créer des nouvelles gouilles pour les oiseaux ou encore de modeler des buttes pour offrir aux visiteurs une vue plongeante sur la réserve naturelle. Grâce aux nombreuses mesures entreprises, les Rigoles de Vionnaz se sont regorgées d’eau, la végétation palustre refait surface et l’entretien par le bétail y est facilité. Source texte: Pro Natura.